81e du Congrès de l'Association francophone pour le Savoir (Acfas) – Université Laval, Québec (8 Mai 2013)

Subtitle: 
8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l’autre dimension des risques naturels

Responsables : Mustapha Kebiche et Yann Roche - Université du Québec à Montréal

 

Description : La participation des citoyens dans la gouvernance territoriale et l’ouverture des processus décisionnels sont des conditions sine qua non à la gestion durable des territoires. Les risques, et particulièrement les catastrophes, sont de véritables vecteurs d’innovation sociale. En effet, les recherches montrent que les citoyens innovent à la lumière de sinistres qu’ils ont vécus, et ce, afin de rendre sociétés et territoires moins vulnérables. Ainsi, la politique de sécurité civile prévoit de nombreuses mesures pour répondre à des sinistres. Dans la pratique, des insuffisances apparaissent au grand jour à chaque fois qu’un évènement survient. Ces lacunes ne peuvent être prévues dans toutes les dimensions de gestion des risques par les outils réglementaires, ce qui pose la question de la prise en compte de la perception de l’ensemble des acteurs, notamment ceux qui vivent le risque. Les catastrophes servent alors de point de départ à une amélioration de la règlementation en matière de gestion des risques naturels. Elles apportent de nouveaux enseignements sur l’intensité, voire l’occurrence de l’aléa en amont, et dans certains cas identifient de nouvelles expériences rendant la société plus résiliente. Ce cadre réglementaire qui régit la sécurité des individus et de leurs biens est donc appelé à être constamment mis à jour.

 

Présidents de session: Catherine Trudelle - Université du Québec à Montréal et Miroslav Nastev – Commission géologique du Canada, Québec

 

1. Réchauffement climatique, utilisation des sols et mode de gestion des barrages : impacts sur la variabilité interannuelle des débits extrêmes journaliers au Québec. Yanick Boucher, Jean-Michel Sylvain et Ali Assani - Université du Québec à Trois-Rivières.

Cette étude vise à comparer l’influence du réchauffement climatique, de l’utilisation des sols et du mode de gestion des barrages sur la variabilité interannuelle des débits minimums extrêmes journaliers saisonniers (DEM). (…).

 

2. Scénario Hazus pour l’exercice Grande Secousse de Charlevoix – 2013. Miroslav Nastev, Jean René Rivard, Maurice Lamontagne - Commission géologique du Canada, Pascal Marceau – Ministère de la Sécurité publique du Québec.

Un exercice de préparation individuelle de type Great ShakeOut sera tenu dans la région de Charlevoix en septembre 2013 (…) impacts et les conséquences de ce scénario de tremblement de terre ont été modélisés en utilisant la méthodologie  Hazus (…).

 

3. Cartographie des zones inondables par approche hydrogéomorphologique : vers des évolutions nécessaires à son utilisation règlementaire en France et au Québec. Antonin Montané, Freddy Vinet et Thomas Buffin-Bélanger - Université du Québec à Rimouski.

(…) Nous proposons de montrer comment la cartographie HGM est utilisée règlementairement en France et nous présenterons des améliorations techniques et règlementaires possibles pour faire de cette cartographie une composante de l’aménagement durable des zones inondables. (…).

 

4. Vulnérabilité d’un territoire face à ses systèmes essentiels dans un contexte de changements climatiques. Benoît Robert, Fabrice Olivry - École Polytechnique de Montréal.

 (…) Des travaux de recherche ont permis d'élaborer une méthode d’évaluation de la vulnérabilité d'un territoire face à ces conséquences et impacts. (…).

 

5. La planification foncière pour réduire les risques de catastrophes naturelles et leurs dommages. Yaïves Ferland et Francis Roy - Université Laval.

(…) On reconnait désormais que la planification foncière doit faire partie intégrante des processus et activités d’aménagement et de contrôle des sites vulnérables (…). L’approche de la gouvernance durable et volontaire du développement du territoire se traduit en actes concrets (…).

 

6. Gouvernance territoriale, gestion des risques naturels et développement local intégré : les cas de Saint-Amable et de Chicoutimi. Catherine Trudelle et  Daniel Germain - Université du Québec à Montréal.

Les cas (…) serviront à démontrer que la mobilisation citoyenne ne conduit pas toujours à une gouvernance territoriale plus inclusive, ni à une gestion plus intégrée des risques naturels et des catastrophes. (…).

 

7. Les mouvements de terrain en Martinique (Antilles françaises) : risques, aide à la décision et politique de gestion. Jean-Christophe Audru - Bureau de Recherches Géologiques et Minières, Aude Nachbaur, Bastien Colas, Jean-Daniel Rinaudo et Maryse Le Roy - BRGM, Martinique, et Isabelle Barnerias - Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Martinique, France.

L’exemple (…) concerne l’analyse de la vulnérabilité du réseau d’alimentation en eau potable de la Martinique vis-à-vis des glissements de terrain, pour prévenir un événement aussi catastrophique que celui qui avait paralysé l’alimentation d’une partie de l’île en 2009. (…).

 

8. Le littoral des Bas-Champs : évolution géomorphologique naturelle ou anthropique ? Julia Bastide, Edward Anthony et Franck Dolique -  Université Antilles-Guyane, Campus de Martinique, France.  

(…) la frange littorale du cordon de galets de Cayeux est en perpétuelle évolution, soulignant l’interactivité des différents agents de la dynamique d’accumulation côtière. (…).

 

9. Mesure de la vulnérabilité sociale au séisme : une analyse de deux quartiers de Beyrouth. Ludvina Colbeau-Justin - Université de Nîmes, Elise Beck, Stéphane Cartier et Jocelyne Gérard - Université St. Joseph de Beyrouth, Rita Zaarour et Nada Saliba - Université St. Joseph de Beyrouth, Pierre-Charles Gérard American University of Beirut, et Jacques Harb Université Notre Dame de Louaizé, France.

(…) L’équipe cherche à identifier les variables influençant la vulnérabilité sociale des Beyrouthins face au séisme. (…) il s’agit dorénavant de poser les bases d’une intégration de cet indice au calcul d’une vulnérabilité à l’échelle de la ville, et d’en faire un outil d’aide à la décision pour les gestionnaires institutionnels du risque.

 

10. La gestion du risque naturel de mouvements de terrain lié aux cavités souterraines en France. Marie Degas et Jean-Marc Watelet - INERIS, Institut National de l’Environnement et des Risques Industriels, Verneuil-en-Halatte, France.

(…) l’état français s’est doté depuis 1995 d’un outil réglementaire, le Plan de Prévention des Risques Naturels. Cette servitude permet d’identifier et de cartographier les risques, et de définir les dispositions constructives, les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde (…).

Hazards taxonomy: 
All Hazards
Themes taxonomy: 
Capacity Development
Policies & Programs
Risk Assessment
Resources taxonomy: 
Presentations